cjoint

Publicité


Publicité

Commentaire : Format : epub Langue : français Genre : Roman autobiographique, souvenirs d'enfance, poèmes, histoire, drame, souvenirs, politique Éditions © Gallimard (1 janvier 2016) 496 pages Pour se défendre dans un procès qu’il s’intente à lui-même, l’auteur fait défiler au galop un passé évanoui. Il va de l’âge d’or d’un classicisme qui règne sur l’Europe à l’effondrement de ce «monde d’hier» si cher à Stefan Zweig. De Colbert, Fouquet, Bossuet ou Racine à François Mitterrand, Raymond Aron, Paul Morand et Aragon. Mais les charmes d’une vie et les tourbillons de l’histoire ne suffisent pas à l’accusé : «Vous n’imaginiez tout de même pas que j’allais me contenter de vous débiter des souvenirs d’enfance et de jeunesse? Je ne me mets pas très haut, mais je ne suis pas tombé assez bas pour vous livrer ce qu’on appelle des Mémoires.» Les aventures d’un écrivain qui a aimé le bonheur et le plaisir en dépit de tant de malheurs cèdent peu à peu la place à un regard plus grave sur le drame qui ne cesse jamais de se jouer entre le temps et l’éternité, et qui nous emportera. Citation : "J'aime beaucoup les homosexuels. Au point que quelques-uns de mes amis m'ont nommé, il y a quelques années déjà, homosexuel d'honneur. Ce qui m'a valu une lettre d'une baronne qui, énumérant plusieurs épisodes de mon existence, depuis les liens de mon père avec Léon Blum jusqu'à mon diplôme d'honneur...terminait son poulet par cette exécution capitale : 'Je ne vous serre pas la main.' De Socrate et d'Alcibiade à Proust et à Gide, en passant par Michel Ange, je trouve souvent les hommes qui aiment les hommes plus vifs et plus amusants que les hommes qui aiment les femmes, que j'ai pourtant tant aimées." - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - "Un des arguments les plus forts de ceux qui sont persuadés que la mort débouche sur le néant est que ce qui se passe après notre mort ne fait que reproduire ce qui se passe avant notre naissance. Où étions-nous avant de naître à ce monde et dans le temps ? Nulle part. Où serons-nous après notre sortie de ce monde et du temps ? Nulle part. Tout le temps de notre vie, nous courons du rien au rien. Peut-être est-il pourtant permis de suggérer qu'entre ces deux évènements, entre le rien du début et le rien de la fin, s'est déroulée une aventure stupéfiante qu'il est impossible de traiter à la hâte et par-dessus la jambe : la vie." __________________________________

Format du document : application/octet-stream


Publicité


Signaler le contenu de ce document